aocaocaocaoc

Avant-propos
Repartir de cet espace vierge (et pourtant chargé) qu’est notre chapiteau, lui insuffler une nouvelle vie, comme à notre habitude lui remplir le ventre d’une scénographie mélangeant nos agrès (trapèze, trampoline, mât chinois, trappe explosive…) et le concret d’un endroit pouvant être reconnu. Faire jouer le contraste d’un espace signifié, naturel, relativement harmonieux (forêt, parc, plaine…) et la brutalité métallique, « l’industrialité » de nos outils de cirque. Au centre de cette arène : l’Homme et sa trace, ses traces : celles qu’il laisse sur son environnement et son entourage (espace, public, relations…) ainsi que les traces qu’il porte en lui, celles qu’il laisse sur les autres et que les autres laissent sur lui.

« Le calme, après la tempête, mais ce calme existe-t-il ?
L’orage passe, les claques ont fini de faire vibrer vos joues,
le sifflement du rossignol adoucit l’oreille,
les premières syllabes sortent, mais la trace est là.
Avant il y avait une prairie, maintenant il y a une usine,
avant il y avait une usine, maintenant il y a un lotissement,
avant il y avait un lotissement, maintenant il y a une décharge,
avant il y avait une décharge, maintenant il y a une école,
avant il y avait une école, maintenant il y a une prison.
On marque son territoire, on laisse une odeur, un sourire ou un mégot.
Nous nous cassons une jambe pour mieux la réparer.
[…]
Un Inuit se fait aspirer en Afrique, un Parisien en Vélib cherche
désespérément une borne en plein milieu de la plaine de Sibérie.
Et si le cirque rendait tout cela un petit peu plus léger… »

Ça ne sera pas :
Le spectacle de Nicolas Hulot.
Une propagande communiste.
Une fable de La Fontaine.
La guerre du feu.
Les dieux sont tombés sur la tête.
Les Quatre Saisons de Vivaldi.
Mad Max…
Malheureusement on ne peut pas encore savoir ce que ce sera !

Karin Vyncke

Chorégraphe belge, implantée à Bruxelles, a dansé au Bremer Tanztheater, à New York et six saisons chez Maguy Marin

aocaocaocaoc

Notre Soirée

"Le lundi 28 septembre 2009 se déroulait au Mail St Gildas à Châteauroux un spectacle de cirque qui dura environ 1h30. Au début nous était présenté un aspect chorégraphique théâtrale et ensuite des mouvements aériens, des pirouettes le tout dans une ambiance chaleureuse et conviviale qui permit aux adhérents de CAP36 présents de bien se divertir et de passer une soirée sympas."

Pascal